La ville nouvelle de Diamniadio

La ville nouvelle de Diamniadio

Le pari sénégalais : créer une ville pour dynamiser l'économie nationale

L'autoroute en construction reliant Dakar, Diamniadio et le futur aéroport international Blaise Diagne
L'autoroute en construction reliant Dakar, Diamniadio et le futur aéroport international Blaise Diagne

 

A 30 kilomètres de Dakar une ville est en train de sortir de terre. Cette ville, Diamniadio, suscite de nombreux espoirs en tant qu’un des projets phares du Plan Sénégal Emergent. Ce plan a pour l’ambition de transformer la structure de l’économie sénégalaise pour parvenir à une croissance à la fois forte, durable et inclusive, faisant à terme sortir le Sénégal du rang des pays les plus pauvres.

 

La ville de Diamniadio, dont la construction a été lancée en 2014,  devrait rassembler des zones industrielles, des quartiers administratifs, la seconde université de Dakar, des centres de recherche, des zones d’habitations mixtes ainsi qu’un parc numérique de 26 hectares. C’est ce dernier qui a initialement retenu notre attention car  sa promotion dans les médias a conduit à l’adoption du terme  de “smart city” pour désigner la ville de Diamniadio. Pourtant plusieurs questions se posent face à cette désignation.

 

D’abord,  l’intégration du numérique dans la ville est vu ici principalement comme un levier puissant pour le développement économique du territoire, les dimensions environnementale, sociale et gouvernementale de la smart city étant très peu mises en avant.

 

Ensuite, se pose la question de l’accès aux services et au logement pour les classes les plus populaires. La ville intelligente est supposée offrir de nouveaux modes d’accès aux services et aux ressources. Il est vrai que la construction de Diamniadio répond à une pénurie de logement et  au besoin de désengorger Dakar qui ne peut absorber la croissance urbaine du fait de sa situation géographique ( sur une presqu’île). De plus l’objectif affiché est la mixité sociale. Néanmoins les loyers ainsi que le coût de transport vers Dakar ( et donc vers l’emploi, du moins pour le moment) pourraient s’avérer prohibitifs pour les populations qui en ont le plus besoin. La question du tissu social tel qu’il va se créer à Diamniadio nous apparaît crucial.

 

Enfin comme le rappelle Fatima Ezzahra El Mansouri,  maire de Marrakech de 2009 à 2015,  la “ville intelligente doit porter une vision qui parle au plus grand nombre, en reliant une mémoire à un avenir désirable mais surtout plausible”. Pour la ville de Diamniadio, bâtie à partir de rien dans un pays aux ressources limitées, cette double condition du passé et du futur se pose avec force.


Ce sont ces questionnements qui nous ont poussées à élargir notre champ  de recherche et à comparer le projet de Diamniadio à d’autres initiatives numériques - peut être de plus faible envergure mais tout aussi intéressantes -  dans la région de Dakar. Ces initiatives nous permettront d’observer le dynamisme et la créativité de la capitale sénégalaise

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    szukam seksu (vendredi, 08 septembre 2017 21:08)

    Herschel